Blog Comment devenir photographe de mariage ?

Photographe de mariage
étape par étape

Travailler dans une ambiance festive est forcément tentant, moins de risque de burnout. Cependant votre professionnalisme et vos qualités artistiques feront toute la différence pour construire votre réputation et votre carnet d'adresse essentiels à une activité économique rentable.

"Dans la vie, il y a le savoir-faire et faire savoir" : s'il y a bien un métier ou cet adage est pertinent c'est celui de photographe de mariage. Si personne ne sait que vous êtes un excellent photographe, votre téléphone restera désespérément muet. Si vous êtes un as du marketing mais que vos photos ne sont pas au niveau de votre tchatche votre entreprise périclitera également à coup sûr.

Le savoir-faire du photographe de mariage

Couple dans la forêt

Vous êtes d'abord un entrepreneur individuel et vous devez donc choisir un statut pour exercer votre activité en toute légalité. Pour un démarrage d'activité, le statut de micro-entrepreneur (ex auto-entrepreneur) permet d'avoir des charges réduites (de l'ordre de 25%) et d'être au régime de TVA simplifié jusqu'à un chiffre d'affaire d'environ 34 000€/an. Il faut avoir ces données en tête pour calculer votre bénéfice net.

La présentation de votre offre

Pour vous adapter au budget de la clientèle, la plupart des photographes de mariage proposent différents packs qui dépendent :

  • du temps passé sur place. Le début du shooting peut commencer pour la coiffure/maquillage ou l'arrivée à la mairie ou au lieu de culte. La fin du shooting peut se faire après la traditionnelle séance de photo ou jusque tard dans la nuit pour immortaliser la fête jusqu'à la soupe à l'oignon,
  • du nombre de photos retouchées,
  • d'accessoires (comme les cadres vides très à la mode ces derniers temps),
  • d'options comme une borne à selfie, une malle d'accessoires ...

Si vous débutez, vous pouvez diversifier votre offre pour attirer une clientèle plus variée : proposer d'accompagner vos clients dans leurs enterrements de vie de jeune de fille et de garçon.

Mettez-vous en relation avec des vidéastes, des pilotes de drones, des maîtres-artificiers, des loueurs de voitures originales ... pour proposer une offre complète et originale qui peut séduire certains clients. Ils ont déjà de nombreux interlocuteurs pour l'organisation de cette journée donc si vous leur permettez de gagner du temps cela peut faire la différence.

Le premier contact

Que ce soit au téléphone ou par mail, le premier contact est primordial car "on a qu'une seule chance de faire une bonne première impression." donc mieux vaut rappeler un prospect quand on est au calme que de décrocher en plein footing ou la caisse d'un supermarché.

La première question est de savoir à quelle date aura lieu l'évènement pour savoir si vous êtes disponible. Ensuite vous pouvez demander à la personne qui vous contacte par quel moyen elle vous a trouvé (internet, bouche-à-oreille, autre) et si elle a déjà vu votre travail. Dans tous les cas, prenez les coordonnées de la personne et créez un fichier dans lequel vous noterez tous les appels reçus pour calculer votre taux de conversion entre prospect et client et éventuellement voir à quelle étape de la négociation les clients ne donnent pas suite afin de d'améliorer votre approche.

La signature du devis

Tous vos documents administratifs représentent votre image donc prenez le temps d'établir des conditions générales de vente, des modèles de devis et de factures propres et pro. Prenez également le temps d'établir le devis le plus détaillé possible une fois que vous avez l'accord de principe des futurs mariés, cela les rassurera d'une part et vous couvrira d'autre part en cas de litige sur la prestation.

Envoyez votre devis et expliquez à vos clients que vous ne bloquerez la date de leur mariage que quand l'acompte sera payé afin de les engager définitivement et de vous assurer une rentrée de trésorerie.

Le matériel

En fonction du programme que vous aurez établi, déterminez quels appareils photos avec quels objectifs et quels accessoires comme des flashs ou des réflecteurs vous aurez besoin. Ne vérifiez pas votre matériel la veille du mariage en cas de problème pour vous laisser le temps de vous retourner.

La préparation de la journée

Vous ne pouvez pas tout prévoir et c'est ce qui fait le charme de ce métier : s'adapter aux circonstances et aux imprévus. Si un arc-en-ciel se manifeste, cela serait dommage de ne pas en profiter même si ce n'était pas planifié.

Il y a en revanche un document indispensable à avoir sur vous : votre shooting list. Il s'agit des photos qui ont été cochées avec les clients : arrivée en voiture ancienne, signature devant le maire, échange des alliances, "vous pouvez embrasser la mariée", sortie de l'église, les discours etc Pour certaines poses votre liberté d'expression artistique sera réduite alors que pour d'autres elle sera primordiale. Si vous ne connaissez pas les lieux, profitez des temps morts au cours de la journée pour aller les repérer et imaginer des photos de groupe ou de couple plutôt que d'improviser. Il est en effet difficile de garder l'attention des personnes photographiées dans des circonstances festives.

Le jour J

Soyez en avance pour ne pas rater le début de la cérémonie, faire vos réglages en fonction de la luminosité, discuter si besoin de certains détails. Puis mettez-vous au travail en fonction de la shooting list qui aura été décidée avec les clients.

Vous devez vous mettre dans la peau d'un gentil caméléon. Gentil parce que vous allez passer une bonne partie de la journée à côté des mariés et de leurs familles et que compte tenu du stress que ce moment peut représenter, il faut rester souple, souriant et avenant. Ce qui ne veut pas dire timide ou effacé non plus car vous pourrez être amené à vous manifester pour faire votre travail. Caméléon ensuite car vous n'êtes pas la star de la journée mais celui qui doit l'immortaliser : vos déplacements doivent donc rester discrets.

La post-production

Vous n'allez sans doute pas retoucher toutes les photos que vous allez prendre donc vous aurez établi à l'avance une liste de "top" photos qui seront embellies par Photoshop et qui seront probablement utilisées pour des cartes de remerciement, des faire-parts ou des albums de famille.

La livraison

Depuis que le numérique est en place, la livraison ne se fait plus forcément physiquement : un lien vers un fichier compressé peut suffire, mais là encore si vous souhaitez vous démarquer de la concurrence et apporter un service plus complet, rien ne vous empêche d'inclure dans votre offre, par exemple, l'accès pendant un an aux photos en ligne afin que les mariés puissent les partager facilement. Vous pouvez également inclure dans votre offre une option de tirage papier plus ou moins grands formats.

La demande de recommandation

Je ne vous apprendrais sans doute rien en vous disant que les recommandations sont un critère capital, même si parfois inconscient, lorsque l'on est face à un choix. Cela fait partie de ce que l'on appelle les critères de réassurance comme "satisfait ou remboursé" qui incitent le client à passer à l'acte d'achat en lui donnant un maximum de garanties pour chasser ses éventuels doutes.

À vous de déterminer à quel moment il est judicieux d'envoyer une demande pour déposer un avis sur votre travail ainsi qu'une éventuelle relance.

À vous aussi de choisir quel système de notation vous allez utiliser : un système indépendant comme Avis Vérifiés ou le système intégré aux fiches Google My Business.

Faire savoir que l'on est photographe de mariage

Les professionnels du monde du mariage

Boule à facette

L'univers du mariage fait toujours intervenir les mêmes corps de métier : loueurs de salles de réception, traiteurs, location de sono & DJ, fleuristes, coiffeurs, maquilleurs, magasins de robes de mariées, wedding planner ... Vous faire connaître auprès de ces professionnels est probablement une bonne idée.

Le site web

Votre site internet est votre vitrine et il vous (re)présente. Il doit donc avoir tous les attributs suivants :

  • ergonomique : ne pas chercher un lien partout, que les infos importantes soient visibles, que le contraste entre la couleur de la police et la couleur de fond soit suffisamment important pour être lisible même au soleil, ...
  • rapide : un internaute sur deux quitte un site qui met plus de 3 secondes à charger. Si vous avez la fibre optique à la maison vous ne le remarquerez sans doute pas mais l'utilisateur qui est sur son smartphone avec un débit moyen trouvera insupportable d'attendre le chargement des images. Il y a donc de nombreuses étapes techniques à mettre en place.
  • responsive : le site doit s'adapter aux smartphones, tablettes, ordinateurs
  • distinctif : c'est-à-dire représentatif de votre univers artistique avec un choix de couleurs, de polices de caractères, de choix de photos ...

Tous ces critères sont nécessaires mais pas suffisants. Compte tenu de la concurrence, vous serez peut-être obligés d'avoir recours à des techniques de référencement avancé (SEO) comme acquérir des backlinks, faire de la publicité, créer du contenu original (blog) ...

Les réseaux sociaux

Un autre levier de votre croissance sur le web est l'utilisation judicieuse des réseaux sociaux. Peut-être que cela ne vous apportera pas directement de nouveaux clients car si vous travaillez à Marseille vos posts peuvent toucher des gens qui habitent n'importe où et pas forcément dans votre zone de travail. Cependant, les algorithmes des moteurs de recherche comme Google intègrent de très nombreux critères et vont indirectement augmenter vos chances.

Le bouche-à-oreille

Le meilleur moyen de se créer un réseau sans dépenser des fortunes en communication mais difficile à travailler et à anticiper, car dépendant beaucoup de votre savoir-être et de facteurs inquantifiables. Cependant, rien ne vous empêche d'inciter vos clients à vous faire de la pub de manière active en leur offrant par exemple un cours de photographie d'une heure. L'essentiel est d'être original, mais pas trop, sinon vous passez dans la catégorie marginal, afin que l'on se souvienne instantanément de vous à l'évocation du mot-clé "photographe de mariage" ...

Questions diverses sur le métier de photographe de mariage

Quel salaire pour un photographe de mariage ?

Billets de banque

Sujet complexe qui mériterait sans doute un article complet. Voir qu'un photographe facture, par exemple, 1500€ le pack mariage de base peut sembler excessif à première vue et faire penser que cette profession roule sur l'or. La réalité fait beaucoup moins rêver. Le travail du photographe ne se limite pas à une journée. Il faut prendre en compte le temps du rendez-vous pour établir la shooting list, la rédaction du devis, la réponse aux questions diverses, préparation du matériel, temps de trajet aller/retour, temps sur place, tri des photos, retouche des photos, création d'un album ou d'une galerie en ligne ... Sans compter le temps de gestion administrative, de prospection, des rendez-vous qui n'aboutissent pas à un contrat, de l'achat du matériel et pour couronner le tout qu'il s'agit essentiellement d'une activité saisonnière. Si vous travaillez tous les WE de juin à septembre, cela fait 16 mariages soit 24 000€ bruts avant de retirer les frais et les charges. À la louche, il restera la moitié dans votre poche. On comprend ainsi qu'il vaut mieux avoir plusieurs cordes à son arc quand on débute dans le métier.

Quel diplôme pour devenir photographe de mariage ?

Ce métier ne fait pas partie de la liste des professions réglementées comme par exemple les notaires donc d'un point de vue juridique rien ne vous empêche de vous lancer. Vous n'avez même pas besoin d'un diplôme, vous pouvez être autodidacte. Comme vous serez jugé sur le résultat, le plus important est de vous créer un book qualitatif pour que les clients qui vous choisissent n'aient pas l'impression d'embaucher le premier venu.


Article créé le mardi 05 avril 2022

Autres articles

Comment devenir photographe de mariage ?

Travailler dans une ambiance festive est forcément tentant, moins de risque de burnout. Cependant votre professionnalisme et vos qualités artistiques feront toute la différence pour construire votre réputation et votre carnet d'adresse essentiels à une activité économique rentable.

Comment publier son premier roman ?

L'aboutissement d'une passion pour certains, la reconnaissance des pairs pour d'autres ou encore le Graal pour ceux qui désirent vivre de leur art, la publication d'un premier livre est un voyage initiatique qui donnera peut-être naissance à un objet artistique ayant une existence autonome à la manière d'un enfantement.

Pourquoi les cryptos bousculent le monde de l'art avec les NFT ?

Le marché de l'art était réservé à un milieu de connaisseurs : collectionneurs, brocanteurs, antiquaires, galeristes, maisons de vente aux enchères mais depuis l'apparition des œuvres d'art numérique et des monnaies virtuelles, de nouveaux moyens de collectionner de l'art ont fait leur apparition : les NFTs.

Créez votre Book en Ligne